Wendy SAMPIERI
Wendy SAMPIERI, naturopathie à Quimper

Wendy SAMPIERI, praticienne en naturopathie à Quimper

Wendy SAMPIERI, naturopathie à Quimper

Wendy SAMPIERI

Naturopathe

Qui suis-je ?

Praticienne Naturopathe et Iridologue, formée à l’ISUPNAT (Institut Supérieur de Naturopathie), école agréée par la FENA (Fédération Française des Ecoles de Naturopathie) et membre de l’OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire)

Depuis petite, j’ai toujours eu à cœur de venir en aide aux autres. C’est donc tout naturellement qu’au moment de faire mon choix d’orientation après la terminale je me suis tournée vers le travail social sans hésitation.

J’ai exercé comme Conseillère en Economie Sociale et Familiale pendant douze ans auprès de personnes en grandes précarités, les sans abris et les personnes âgées.

Les 1ère années m’ont énormément plu puis est venu le moment ou je me suis « essoufflée » et sans le savoir je ne trouvais plus ma place. Puis, les soucis de santé se sont manifestés.

Je vis avec une maladie de peau génétique orpheline qui a été mon "ennemi" pendant de nombreuses années. Je faisais taire les crises et les symptômes à coup d’artillerie lourde. Ça a marché pendant un moment mais mon corps m’a rattrapé et m’a crié de l’écouter. Ce fut la première hospitalisation mais cela ne m’a pas servi de leçon pour autant, j’ai repris le cours de ma vie et de mon travail comme d’ordinaire sans rien changer. Et enfin, une deuxième hospitalisation beaucoup plus longue et pénible m’a obligé à vraiment m’arrêter et de prendre du temps pour moi. 

Naturopathie à Quimper

Ce temps m’a été d’une grande aide  physiquement, mentalement et spirituellement. 

Etant dans l’incapacité physique de bouger pendant plusieurs mois. Je n’avais donc que deux activités possibles : me reposer et la lecture. Je me suis mise à dévorer un tas de livre sur la naturopathie, le développement personnel, l’alimentation, l’équilibre acido-basique, les intolérances alimentaires, la symbolique des maladies et j’en passe. 

J’ai pris conscience de l’importance de prendre soin de soi dans sa globalité.

Je continuais à me rendre une fois par semaine à l’hôpital pour mon suivi médical et assister à un groupe de soutien. J’ y ai découvert la méditation de groupe et l’hypnose. Je me suis mise à méditer et j’ai appris a gérer mes douleurs non plus à "coup de morphine"  mais d’autohypnose. 

Grace à la découverte de la naturopathie, je me suis mise à changer progressivement mes habitudes de vie en modifiant mon alimentation (même si je mangeais relativement sainement, elle était inadaptée à mes capacités digestives) et je me suis reconnectée à la nature. Lorsque mon corps a retrouvé suffisamment d’énergie, petit à petit je me suis remise en mouvement (le mouvement c’est la VIE), des petites marches pour démarrer puis de plus en plus longue et rapide, des étirements, des exercices respiratoires…

Ce fût comme une renaissance, je me suis découverte, je me suis ancrée, je suis (re)devenue positive et rempli d’amour, mon corps s’est apaisé et a cicatrisé. J’ai repris le chemin de mon travail en mi-temps thérapeutique avec beaucoup d’enthousiasme. Mais rapidement, j’ai compris qu’il était temps que je passe à autre chose. J’appréciais toujours d'accompagner les personnes en difficultés mais je désirais le faire autrement  car l’environnement ne me correspondait plus.

Après 6 mois de reprise, je me suis réveillée un matin et ce fût comme une évidence je voulais devenir naturopathe et faire en sorte que mon expérience soit utile à d’autres. 

Depuis 3 ans, j’ai repris une vie normale sans molécules chimique de synthèse, saine, adaptée à ma constitution et à mon tempérament . 

Je ne vous cache pas qu’il m’arrive encore de faire des crises mais j'ai appris à les gérer, je les accueille avec bienveillance et je fais les ajustements dont mon corps à besoin.
Ce qui est merveilleux avec la naturopathie c’est qu’elle nous rend autonome et donc libre.

 

Le changement ça prend du temps et demande de la patience

Naturopathie à Quimper

Bien que ma maladie soit génétique il faut bien garder à l’esprit que la maladie n’est pas une entité en soi mais l’expression de réactions particulières d’un organisme qui cherche à s’épurer et à retrouver par lui-même une position de santé. C’est un phénomène réactionnel : « le corps fait une maladie pour se guérir » affirmait Hippocrate 

Ma pathologie est une force qui marche à mes cotés. Elle me permet aujourd’hui de mieux comprendre et d’appréhender la douleur physique, la crainte du regard de l’autre, l’exclusion, le découragement, la souffrance psychologique que vous pouvez traverser. 

 

J’ai pour objectif et à cœur de vous accompagner vers un mieux être au quotidien , de vous responsabiliser et de vous transmettre les clés pour vous rendre indépendant face à votre santé.
 

« On ne commande pas un corps, on ne peut que l’écouter et lui obéir pour le guérir »

Alain Rousseau

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.